L’URPS Infirmier Grand Est vous joint la fiche sur la prise en charge des personnes âgées à domicile dans le cadre de la gestion de l’épidémie du COVID-19. Nous vous mettons quelques éléments clés de cette fiche après le lien :

Fiche PA suivi à domicile

 » La population des seniors avec comorbidités et/ou en perte d’autonomie ainsi que les sujets très âgés constituent le public le plus vulnérable à l’épidémie de Covid-19.

1. Nécessité d’une prise en charge globale sanitaire et sociale des personnes âgées à domicile

Les seniors avec comorbidités et/ou en perte d’autonomie et les sujets très âgés à domicile sont des patients fragiles, pas seulement pour le Covid-19. Il est important que la situation de confinement avec le respect des gestes barrières n’empêche pas ces patients d’avoir accès aux soins. Des mesures ont ainsi été prises pour faciliter l’adaptation des soins de ville et éviter les expositions au Covid-19.

Pour faciliter la téléconsultation, le cas échéant accompagnée d’un aidant ou d’un soignant : ces consultations sont désormais prises en charge à 100 % par l’assurance maladie obligatoire. En particulier, la possibilité de réaliser des téléconsultations par vidéo ou par téléphone a été ouverte et doit être rappelée.

L’arrêté du 23 mars 2020 autorise à titre exceptionnel, lorsque la durée de validité d’une ordonnance prescrivant des soins infirmiers est expirée et afin d’éviter toute interruption de traitement préjudiciable à la santé du patient, que l’infirmier puisse poursuivre dans les conditions prévues par la prescription initiale, les soins suivants :

  •   Soins infirmiers en rapport avec une affection de longue durée ;

  •   Soins infirmiers nécessitant la prescription de dispositifs médicaux ;

  •   Suivi de la prise médicamenteuse pour les patients atteints de troubles psychiatriques et de troubles cognitifs ;

  •   Soins infirmiers à domicile pour un patient, quel que soit son âge, en situation de dépendance temporaire ou permanente ;

  •   Prélèvement dans le cadre de la prescription d’un examen de biologie de surveillance d’une pathologie chronique.

Enfin, les professionnels de santé de ville (médecin traitant, infirmiers notamment) doivent rester attentifs aux signes de souffrance psychique chez les personnes âgées à domicile.

2. Prise en charge des seniors avec comorbidités, des personnes âgées en perte d’autonomie et sujets très âgés suspects de Covid- 19

Les signes principaux sont les suivants : symptômes cliniques d’infection respiratoire aigüe, allant de formes pauci-symptomatiques ou évoquant une pneumonie, sans ou avec signes de gravité (syndrome de détresse respiratoire aigüe, voire défaillance multi-viscérale). Attention toutefois : symptomatologie digestive, (notamment diarrhée) état confusionnel, chutes, état initialement non fébrile, fébricule avec variations de température entre hyper et hypothermie notamment sont souvent au premier plan chez les personnes âgées.

Cinq modalités de surveillance et de prise en charge à domicile sont possibles :

  •   Auto-surveillance (patient ou entourage) ;

  •   Télésurveillance ;

  •   Suivi médical (réalisable en téléconsultation) ;

  •   Suivi renforcé à domicile par des infirmiers, en complément du suivi médical (réalisable en télésuivi) ;

  •  Hospitalisation à domicile (HAD) qui permet d’assurer la prise en charge des patients Covid-19 ne requérant pas de soins en réanimation ou en surveillance continue 24H/24 mais dont l’état de fragilité et/ou les comorbidités justifient cette hospitalisation à domicile. »