La Commission Communication,

au sein de l’URPS Infirmier Grand Est, Julien responsable de cette commission, nous explique le fonctionnement et l’importance de celle-ci.

 

Les défis du numérique

Depuis le mois de janvier 2020, l’avenant 6 impose l’utilisation de messageries sécurisées via le Bilan de Soin Infirmier (BSI), une étape qui confirme la montée en puissance de l’e-santé. L’URPS Infirmier Grand Est entend jouer un rôle actif sur ce terrain d’avenir en lien avec les projets de coordination (ESP, CPTS, PTA) qui impliquent des transmissions d’actes à la fois sûres et instantanées.

 

Objectif court terme : 25% des IDEL du Grand Est dotée d’une messagerie
sécurisée à fin 2020.

Voir aussi